mercredi 26 juillet 2017

dimanche 23 juillet 2017

Attention whores

La mode est aux polémiques en cartons, aux experts auto-proclamés, au buzz qui tache lancé par n'importe qui. Peu importe le sujet, peu importe le pourquoi, l'essentiel est d'attirer l'attention, être au milieu des commentaires même haineux, ils renforceront la sensation d'être "important". Ainsi, certains sont prêts à raconter n'importe quoi pour créer de l'engagement, même avec de parfaits inconnus, les réseaux sociaux illustrent le phénomène à tout instant.

Peut-être que la disparition progressive de l'affect dans les relations sociales, le manque d'intérêt pour l'autre génère des phénomènes de compensation. 

S'agiter pour exister et attirer l'attention. 

Devenir des attention whores.


vendredi 21 juillet 2017

Hype subventionnée

Tu observes avec ironie la hype autour des voitures électriques, la hausse continue des ventes qui permet également d'enrichir tout un écosystème de constructeurs de voitures, de batteries, de bornes de rechargement. On te vend la prise de conscience de l'urgence écologique, l'envie d'agir pour la planète de clients soucieux de l'avenir de leurs enfants.


Et puis tu vois que le Danemark réduit les subventions à l'achat de voitures électriques de manière drastique car tout ceci coûte tout de même fort cher. Et là patatras : les ventes s'effondrent, les représentants (volontiers libertariens, ô douce ironie) d'entreprises comme Tesla hurlent pour retrouver leurs généreuses subventions, la bulle éclate.

Comme souvent, ce marché en croissance n'existe que par le soutien de l'Etat, éliminez l'adrénaline des subventions et il ne reste plus grand chose. Alors au lieu de voir le seul succès d'entrepreneurs brillants créant des technologies avancées, n'oublie pas d'observer les lobbyistes efficaces qui bâtissent un empire subventionné par le contribuable. 



Nationalisation des pertes et privatisation des profits.